Le matériel

Les différents types d'arc

Les différents types d'arc

Différents types d'arc existent.

 

L'arc classique

C'est l'arc le plus courant. On peut avoir :

  • un arc de perfectionnement et compétition : les branches sont fixées à la poignée faite de métal. Elles sont recourbées (forme dite "recurve"). C'est l'arc du compétiteur.

arc competition

  • un arc monobloc : les branches sont solidaires du corps. Il est en bois. C'est l'arc classique de chasse

arc monobloc

  • un arc de chasse démontable : les branches sont fixées au corps et se démontent pour le transport. Les branches de l'arc de chasse possède des doubles courbures. La poignée est en bois mais peut être en métal. C'est l'arc classique démontable du chasseur.

arc chasse 1

arc chasse 2

Les flèches doivent peser plus de 30g pour avoir un impact suffisant. Les pompons de corde, en fil de nylon ou en laine, sont destinés à amortir les vibrations de l'arc à la décoche, et donc à le rendre plus silencieux.


L'arc d'initiation

L'arc d'initiation est utilisé par le débutant en première année. On peut monter un viseur sur la poignée.
Les puissances de ces arcs sont faibles et conviennent parfaitement au débutant qui pourra cependant faire ses premières compétitions avec cet arc classique d'initiation.
Il convient également au loisir pour des archers pratiquant peu souvent.

arc initiation


L'arc à poulies

Appelé aussi compound, l’arc à poulies permet par un jeu de palans ou de cames de démultiplier la puissance, pour gagner 40 à 60 % de la puissance de l’arc en visée.
Les branches de différentes conceptions sont munies de poulies ou de cames.
La poignée est le plus souvent en métal.

arc a poulies 1

Le compound, de conception américaine, est utilisé pour la chasse, le Tir Nature et le Tir sur cible.
 
compound
 

L'arc Oneida

Les arcs Oneida sont des arcs un peu particuliers. Oneida est la marque de l'arc.
Ils sont fabriqués aux Etats-Unis et sont le mélange d'un arc classique à branches recourbées (recurve) et d'un arc à poulies.
Ils sont conçus pour la chasse et ont leurs fans en France.

oneida 1

http://oneidaeaglebows.com/


 Le long bow

C'est l'arc traditionnel (appelé "le grand arc anglais", bien que présent également en amérique du sud), composé d'un seul morceau de bois, taillé en forme de D.
Il n'y a pas de repose flèche. Les essences de bois sont très variées. Le bois d'if reste le haut de gamme. Viennent ensuite l'osage, le frêne (appelé aussi "bois d'arc"), l'orme, le robinier.
La visée est instinctive.
La puissance minimum est de 50 livres pour obtenir des tajectoires assez rectilignes. Le longbow "courant" est 70 pouces pour 60 livres. On peut en trouver à 85 livres.

long bow

Long bow à la fête médiévale de Bannegon de 2005


Le flat bow 

Les branches de l'arc droit (flat bow) sont plates. Il est donc plus facile à fabriquer qu'un long bow. Les prix sont alors plus abordables. Par déformation, il est aujourd'hui appelé Longbow par les archers modernes.
La technique de fabrication est appelée lamellé-collé : on assemble plusieurs couches de bois ou de fibre synthétique par collage.
Les flèches utilisées sont essentiellement faites en bois et munies de plumes naturelles.

flat bow


L'arc bourguignon

L'arc français du moyen-âge (dit arc "bourguignon") était plus petit que le longbow. Les branches sont légèrement recourbées au niveau des poupées.
Par contre, il devait tirer plus juste que le Longbow.
arc bourguignon

Le turquois

Le turquois est un arc du moyen-âge qui est apparut vers le XIIème siècle. C'est un arc composite et le "turquois" est le nom que lui donnaient les français du moyen-âge.
On le voit peu dans l'iconographie du moyen-âge et il a sans doute été rapporté par quelques archers lors des premières croisades chez les musulmans du Proche-Orient.
Il fait environ 1,50 mètres de haut.
Il comportait une poignée centrale et deux de ses branches avaient la forme d’une accolade.
C’est le modèle des sculpteurs depuis des siècles dans les représentations de l’amour.

turquois

turquois 2


L'arc japonais

L'arc japonais Yumi est utilisé pour un art martial appelé Kuydo.
L'arc est toujours tenu de la main gauche. La poignée se trouve au tiers inférieur.
L'arc est fabriqué de préférence dans sa matière la plus noble : le bambou. La fibre ou le carbone sont possibles.
Il est extrêmement grand. La flèche japonaise s'appelle le Ya.
 
yumi 1
yumi 2

 


 L'arc mongol

L'arc mongol est composé de plusieurs pièces de bois, et entrecollé de tendons et corne. Débandé, l'arc ressemble à la lettre C.
La partie haute des branches permet une démultiplication de la force. Ce qui le place entre l'arc classique et l'arc à poulies au niveau de la puissance.
 
arc mongol 1
arc mongol 2

 


L'arc chinois

L'arc chinois est connu depuis les dynasties SHANG (-1767 à -1122 soit l'âge de bronze) et ZHOU (vers 1046 avant JC vers 256 avant JC).

arc chinois


L'arbalète médiévale

L'arbalète bien connue dans la période médiévale est un arc un peu particulier. C'est certainement une évolution de la baliste utilisée par les romains.

arbalete medievale

Le projectile envoyé n'est plus une flèche mais un carreau (appelé trait également). Celui-ci est plus petit qu'une flèche, plus épais et pourvu de seulement 2 plumes.
Les premiers arcs d'arbalètes étaient fabriqués en bois de frêne (haut moyen-âge), puis en acier. La corde est bandée manuellement ou avec un système de manivelles (appelé moufle, ou rouet, tour ou passot) ou un levier rétractable, ou bien encore un cric à manivelles.
Les arbalètes avec un arc en acier ont une puissance courante de 100 livres. Les principaux inconvénients sont le poids de l'engin, et le temps de réarmement.
Le Longbow anglais tirait 6 fois plus de flèches dans le même temps que l'arbalète française. D'où les défaites de Crécy ou Azincourt.

On peut voir une belle collection au château de Castellnaud-La-Chapelle (Dordogne, France).


L'arbalète à jalet 

Un jalet était une pierre ronde de 2 cm de diamètre environ. Cette arbalète possédait un réceptacle en cuir où l'on plaçait la bille, telle un lance-pierre.
Elle date du XVIème et XVIIème siècle. L'arbalète à jalet était très appréciée par les femmes pour la chasse aux oiseaux.

Voir une jolie arbalète à jalet au château de Fenelon (Dordogne, France).

arbalete jalet


L'arbalète moderne

arbalete moderne


L'arbalète à poulies

Pour armer l'arbalète à poulies, l'archer place son pied dans l'étrier et tend la corde avec ses deux mains.

arbalete poulies


 

Informations 1ère Compagnie d'Archers de Bourges

 

  • Abonnez-vous au fil des articles

Qui est en ligne ?

Nous avons 63 invités et aucun membre en ligne